BOCOM Recycling: l’entreprise qui donne

Donner une nouvelle fonction d’utilité aux déchets plastiques en les transformant en pavés et en tuiles, c’est le pari que s’est fixé cette entreprise du Groupe BOCOM.

Systématiquement jetés dans la nature tant en ville qu’à la campagne, les sa chets et les bouteilles en plastiques se multiplient et nous envahissent deplus en plus. Ils bouchent les caniveaux et encombrent les rivières, devenant au fil du temps un centre de préoccupations cruciales. Au Cameroun, la gestion des déchets plastiques est devenue un problème majeur. Même si les résultats semblent assez mitigés à ce jour, le gouvernement a depuis avril 2014, interdit « la fabrication, l’importation, la détention, la commercialisation ou la distribution des emballages plastiques non biodégradables ». Le recyclage des déchets plastiques, un enjeu de développement durable Du fait des volumes impliqués à l’échelle mondiale, recycler le plastique devient une industrie au service de la protection de l’environnement et la promotion du développement durable. Selon l’UNU (Université des Nations Unies), le recyclage des déchets plastiques représente un enjeu d’autant plus crucial que sa prolifération pose un véritable problème de salubrité et d’assainissement. Il permet d’éviter la pollution de l’eau, de l’air, des sols. En effet, n’étant pas biodégradables, les déchets plastiques contribuent à la dégradation de l’environnement. Le plastique met entre 100 et 1000 ans à se dégrader dans la nature. Cela peut avoir des conséquences néfastes sur la faune et la flore. Comme l’affirme Fidèle Nguela Directeur Général de BOCOM Recycling, traiter le déchet est donc avant tout une activité de dépollution. En effet, mener la guerre contre les déchets plastiques et donner une deuxième vie au plastique usagé à travers son recyclage, c’est agir pour protéger l’environnement et les populations. C’est le pari que s’est fixé le Groupe BOCOM en créant BOCOM Recycling, une unité industrielle de fabrication des tuiles et des pavés à partir des déchets plastiques recyclés. L’objectif est essentiellement écologique, puisqu’il s’agit de débarrasser la ville de Douala, le Cameroun, voire la région, de ce genre de déchets qui traînent et représentent une menace pour l’environnement. L’initiative revêt aussi une dimension socio-économique : recycler de la matière Les déchets plastique polluante pour en faire des objets utilitaires de longue durée est aussi une source d’activités génératrices de revenu. BOCOM Recycling, une unité industrielle innovante et à fort potentiel Spécialisée dans le recyclage des batteries usagers et des déchets plastiques, BOCOM Recycling est installé en zone industrielle à Bonabéri dans la ville de Douala, sur un site qui lui laisse de belles possibilités d’extension. C’est une entreprise créée en 2004 par M Bougne Dieudonné, PDG du Groupe BOCOM International, un self made man intervenant dans divers secteurs, à qui tout semble réussir (distribution des produits pétroliers, traitement des déchets industriels, transformation des minerais, ….). Sur le site industriel, une cinquantaine d’employés arborant des blouses, des bottes et des gants, des masques et des lunettes s’activent à divers niveaux au traitement et à la transformation de ces déchets plastiques. Des emballages, divers objets en plastique ainsi que les déchets en polyéthylène et/ou polypropylène, après une collecte sélective, sont recyclés en matière première de base. Celle-ci, fondue et mélangée à du sable se transforme en matériaux extrêmement solide, semblable à du goudron, qui est déversé à chaud dans des moules adaptés. Le produit sèche à l’air ambiant durant quelques minutes. L’on obtient ainsi, des pavés et des tuiles synthétiques de toutes les tailles et de toutes les formes. Bien que l’on dénombre plusieurs projets engagés ces dernières années dans le recyclage des déchets plastiques, BOCOM Recycling s’en  démarque tant par son approche industrielle que par le confort de son appartenance à un grand Groupe local qui jouit d’une longue expérience dans le traitement des déchets industriels. Cette expertise est assez manifeste dans la qualité de ses produits. Des tuiles et pavés qui présentent de multiples avantages Selon M Deffo, le Directeur technique chez BOCOM Recycling, les revêtements synthétiques en plastique (tuiles et pavés) offrent une meilleure solidité par rapport à celles en ciment. En plus, Le séchage prend généralement « quinze minutes », alors que pour un pavé à base de ciment et de sable cette opération peut nécessiter vingt-quatre heures. L’autre sérieux atout est que contrairement au ciment, le plastique ainsi transformé n’emmagasine pas de la chaleur pour la libérer une fois la nuit tombée. Égalisant vraisemblablement les performances des toitures traditionnelles, les tuiles en plastique sont beaucoup plus légères que d’autres types de revêtement qui nécessitent un renforcement de la structure. Leur pose et le système de coupe sont également très simplifiés. La composition en matière plastique renforcée leur assure une très bonne isolation. Par ailleurs, bénéficiant d’une excellente étanchéité, les tuiles en plastique offrent une excellente imperméabilité à l’eau, au froid, à la chaleur et aux rayons UV nocifs. Les avantages du point de vue environnemental sont énormes. En effet ces tuiles et pavés sont non seulement fabriqués à partir de matériaux recyclés, mais seraient à la fin de leur cycle de vie à nouveau entièrement recyclables. Ainsi, le procédé est à la fois économique et écologique. Ces revêtements d’un nouveau genre présentent encore d’autres avantages, n o t a m m e n t : leur stabilité de teinte, l’absence d’entretien, leur flexibilité, leur prix inférieur à celui de produits à base de matières premières primaires. Aucun entretien particulier n’est nécessaire. Toutefois, une inspection est suggérée de façon annuelle, afin de vérifier s’il y a des infiltrations d’eau ou des fuites quelconques. Comme le produit est relativement nouveau, les données sur sa durée de vie ne sont pas encore suffisamment concluantes à ce jour. Des experts lui prédisent une durée minimale d’environ 25 ans. Des résultats esthétiques particulièrement intéressants Ce nouveau produit de revêtement de toitures autorise de multiples possibilités en termes d’apparence. Les très recherchés bardeaux de cèdre, les tuiles de terre cuite ou les tuiles d’ardoises sont imités à la perfection par les tuiles de plastique. Le résultat final est très convaincant, ce qui intéresse de plus en plus les consommateurs, autant que les professionnels de la construction. Indépendamment du style et de la qualité du produit choisi, La tuile en plastique peut généralement offrir un style de luxe sans toutefois nécessiter le même budget que les autres matériaux.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.