Infrastructure

 Considéré comme la locomotive économique de l’Afrique centrale, le Cameroun abriterait à lui tout seul 54% des grands projets d’infrastructures recensés dans la sous-région. C’est  ce que revèle  le  cabinet  Deloitte,  dans  un  rapport  intitulé  «l’Afrique  change,  paysage  des infrastructures». Dans le top 10 des plus grands projets en matière  de  coûts  financiers,  ce rapport affirme  que  le  Cameroun  enregistre  cinq  projets  (barrages  de  Lom  Pangar,  de Memvé’élé, de la Mentchum, l’autoroute Yaoundé- Douala  et  le  port  en  eau  profonde  de Limbe), contre trois pour la République démocratique du Congo et deux pour  le  Gabon.  A l’échelle  continentale ,  24  des  plus  grands   projets  d ’ infrastructures  en  gestation  sont recensés en Afrique centrale (Cameroun, Congo, République centrafricaine, Gabon,  Tchad, Guinée équatoriale, Sao Tomé-et-Principe et la RD Congo). Ce qui représente, apprend-on, 8,4% des  projets,  pour  un  coût  global estimé à 7milliards de dollars (plus de 4 000 milliards de  francs CFA), soit 2,2% de l’enveloppe globale des projets d’infrastructures en Afrique.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.