Télécoms

La portabilité des numéros de mobile au Cameroun : une timide entrée en vigueur

Effective sur le territoire depuis le 1 septembre 2017, à l’initiative du régulateur du secteur des télécommunications au Cameroun, la portabilité des numéros de mobile rencontre jusqu’à présent un assez maigre succès auprès des abonnés, partagés entre l’ignorance et l’indifférence. En effet, cette option offre plus de flexibilité qui donne désormais aux abonnés de la téléphonie mobile la possibilité de migrer d’un opérateur à un autre, tout en conservant le même numéro de téléphone ne semble pas encore connaitre une forte adhésion du grand public. Pourtant, cette portabilité des
numéros vient lever plus d’une difficulté. D’abord, plus besoin d’avoir plusieurs puces MTN, Orange et Nexttel, plus besoin d’appeler tout le répertoire pour communiquer le numéro de téléphone qui n’est nul autre que l’ancien. Ensuite, les numéros de téléphone ne sont plus du registre exclusif d’un opérateur du secteur. En effet, pour porter son numéro d’un opérateur à un autre, l’abonné doit se rendre chez l’opérateur cédant pour remplir un formulaire de demande de portage. Le numéro restera indisponible deux heures au maximum, permettant à l’opérateur de finaliser le processus de
portage. Trop long! Estiment les abonnés informés, qui reculent devant la faisabilité et les lourdeurs procédurales qui découlent de cette réforme.
De manière générale, les abonnés estiment que le régulateur devrait plutôt exiger aux opérateurs d’améliorer la qualité de leur réseau et une harmonisation des prix de communication. Au niveau du Ministère des postes et télécommunications, des dispositions sont en cours pour organiser des descentes sur le terrain au cours desquelles des flyers seront distribués aux populations pour leur information et leur formation, afin qu’elles comprennent les avantages de ce nouveau dispositif.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*